Après la deception du Pukkelpop cet été, où Mr Matters a chanté en playback la majorité de son spectacle, j'attendais avec impatience le retour du rappeur au mieux de sa forme. Et je pense que le moment est arrivé avec la sortie de son nouvel album.

Trois ans après son dernier opus, "The Marshall Mathers LP 2" vient tout juste d'arriver. Et avec cette sortie, son lot de polémiques, notamment autour de l'usage de termes homophobes tout au long de l'album. En même temps, ce n'est pas nouveau et Eminem l'a déjà prouvé, il n'a rien contre les gays. Reference par exemple avec son duo avec Sir Elton John.

eminem2

Produit notamment par Rick Rubin, le fondateur du label Def Jam, qui a fait connaître au grand public dans les années 80 et 90 Run DMC ou les Beastie Boys, "The Marshall Mathers LP 2" se veut la suite du premier album du rappeur , "The Marshall Mathers LP", sorti en 2000 et devenu quasi instantanément un classique du rap.

Au fil des titres, plusieurs artistes --les chanteuses Rihanna et Skylar Grey, le leader du groupe Fun. Nate Ruess-- viennent prêter main forte à Eminem.

Loin de s'etre assagi, Slim Shady deverse sa rage et ses paroles comme l'on pourrais vomir un plat avarié. c'est violent, c'est dur, mais ça touche juste ! J'ai particulièrement aimé le titre qu'il a écrit sur sa mère, "Headlights". On sait gràce aux premiers albums que sa relation avec elle n'a jamais été rose, mais là, elle prend une autre tournure puisque poru la première fois, il s'excuse.

"Maintenant, je sais que ce n'étais pas de ta faute et je ne plaisante pas".("Now, I know it's not your fault, and I'm not making jokes,")

Une belle déclaration d'amour de la part du bad boy de Détroit.

Un album à écouter, encore et encore pour que je puisse en percevoir encore plus le sens. Je vous le conseille.