Le livre n'a pas encore été traduit en français, je l'ai lu en dans sa langue originale.
J'ai été attirée vers le bouquin suite au résumé au dos.

"Human beings are more productive than ever before, but they're also unhappier. They feel oppressed by the limits of their lives: the boredom, the repetition, the fatigue. What if you could use your sleep to do more—to receive all of the traditional regenerative benefits while problem-solving, healing, even experiencing alternate worlds?

Wouldn't you be capable of extraordinary things?"

Je dois vous avouer que j'ai été très déçu. Il a fallu attendre plus de la moitié du livre (56% selon mon Kindle) pour qu'un évènement perturbateur arrive. Pourtant, au lieu de rebondir là-dessus, le roman continue sur la lancée... sans surprises. Les personnages ne sont pas spécialement attachants et je suis bien incapable de vous redonner leur prénoms une semaine après l'avoir fini. Le style d'ecriture est tres scolaire, on sent que c'est un premier roman et que l'auteure sort tout son talent pour impressionner. oui ça a marché, puisque les critiques sont très positives...Mais un bon style d'écriture ne fait pas tout. je tournais les pages dans l'espoir de voir quelque chose se passer mais rien alors que les pages semblaient longues à se terminer.
dommage...