bruxelles

En partant ce matin, Ivan m’informe que deux explosions ont eu lieu à Bruxelles… moi qui avait dit la veille que mon petit frère pouvait revenir sur Bruxelles, maintenant que Salah avait été arrêté. Tu parles, j’aurais mieux fait de me taire.

En arrivant à Rogier, un message annonce que la station va etre evacuée. J’attend quelques secondes pour entendre de mes propres oreilles le message. Il faut sortir et je suis le flux de passager.

J’appelle Ivan pour lui annoncer la nouvelle, ravalant mes sanglots alors que je me rends compte de la situation. J’ai quand même eu le réflexe de m’éloigner un maximum de la foule, je ne voudrais pas être une cible.

J’essaye de contacter ma famille pour rassurer tout le monde, mais le réseau est totalement saturé. Heureusement que le wifi existe et que je peux donner des nouvelles via facebook. Autour de moi, les gens partagent la nouvelle d’une nouvelle explosion à Maelbeek, pas le temps de voir si un tram va arriver, je dois rentrer.

Et là, je ne sais pas pourquoi, frustration de ne pouvoir contacter personne, d’entendre toutes ces sirènes autour de moi, les larmes se remettent à couler. Je m’emmitoufle dans mon écharpe et je marche d’un pas plus rapide.

La Belgique repasse en niveau d’alerte 4. La dernière fois, j’avais maintenu mon we au Luxembourg, cette fois, je pense qu’on va tout simplement l’annuler. J'ai du mal à réaliser mais cette boule au ventre est là pour me rappeler qu'il s'est passé quelque chose. Paris c'était proche, mais là, c'est vraiment chez moi. Je ne sais pas très bien quoi faire...

Mon cœur a mal, Bruxelles pleure. Une pensée à vous tous à Bruxelles.

bruxelles2