01-shonda-rhimes-year-of-yes

“Tu ne dis jamais oui à quelque chose"

C'est par cette simple phrase, en apparence innocente que Shonda a décidé de changer sa façon d'appréhender la vie.

Pour les addicts de série, le nom de Shonda Rhimes leur ait familier. Greys Anatomy, Private Practice, Scandal ou encore How to get away with murder, font toutes parties de cet univers appelé Shondaland. Qu’on aime ou qu’on déteste ces shows, difficile de nier qu’elle a laissé une marque sur le paysage audiovisuel actuel.

C’est donc avec curiosité que je me suis plongée dans son ouvrage. Sorti en novembre 2015, le livre n’a pas encore été traduit en français.

Mère de 3 enfants et avec de nombreux shows à gérer, la vie quotidienne de Shonda lui donne de nombreuses opportunités de dire ‘non’. Participer à une émission ? Une soirée à Hollywood ou encore une invitation surprise, ce ne sont pas des évènements auquel elle se prête sans broncher. Aussi, pendant une année, Shonda a décidé de dire ‘oui’ ! Et d’enfin profiter de tout ce que la vie lui offre.

 sandra-oh-and-shonda-rhimes

« If you want crappy things to stop happening to you, then stop accepting crap and demand something more » (Cristina Yang)

 

J’ai aimé ce livre parce qu’il offre une vue différente sur le boulot de créateur de série. En plus, c'est une femme de couleur qui a réussi dans un univers loin d'être évident !  Ne me jeter pas la pierre parceque j'évoque cela mais c'est elle qui le fait elle-même lorsqu'elle explique son historie familiale. Facile de s’imaginer dans ses chaussures. De plus, les amateurs de ces shows, retrouveront de nombreuses façons de parler propres aux personnages de Meredith Grey ou de Cristina Yang. Et on se rend compte qu’il y a tellement d’elle dans ses personnages.

Il y a tellement de passages que j’ai surligné dans ce livre, ce genre de citations qui me parlent et que je me dis ‘oh tiens, je vais appliquer ça’. Je ne vais aps toutes vous les ressortir, mais si vous chercher un livre léger à lire, et que vous aimez les séries de ‘Shondaland’ alors n’hésitez pas !